Côte d’Ivoire/Projet ATOO : Une vingtaine de leaders de jeunesse formée à la culture de la paix et de la prévention des conflits.

Côte d’Ivoire/Projet ATOO : Une vingtaine de leaders de jeunesse formée à la culture de la paix et de la prévention des conflits.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet intitulé ATOO, le Mouvement pour l’Education, la Santé et le Développement en abrégé MESAD           

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet intitulé ATOO, le Mouvement pour l’Education, la Santé et le Développement en abrégé MESAD            a organisé ce jeudi 03 février 2022 à son siège, un atelier de sensibilisation et de formation des leaders de jeunesse.

Financé par l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan, cet atelier qui s’est déroulé au tour du thème « Formation des jeunes leaders de la commune d’Abobo et Yopougon » a enregistré la participation d’une vingtaine de leaders de jeunesse venue des communes de Yopougon et d’Abobo, zones de mise en œuvre du projet.

L’objectif aux dires des organisateurs du projet ATOO en Côte d’Ivoire est de contribuer à l’amélioration de la paix sociale; de cultiver l’esprit de cohésion, de tolérance et de la non-violence.

Ce séminaire selon des sources bien introduites répondait au besoin d’informer ces leaders sur l’importance de la promotion de la Paix et la Prévention des conflits. Il était également question de leur signifier leur importance dans la dynamique de consolidation de la Paix et surtout de les former sur la gestion des rumeurs sur Internet.

Prenant la parole à l’ouverture des travaux, le coordonnateur du projet OUATTARA Soungalo a précisé que ‘’ATOO’’ est un projet   financé par l’ambassade des Etats-Unis et exécuté par le Mouvement pour l’Education, la Santé et le Développement (MESAD). Quant aux participants, Il n’a pas manqué de leur indiquer qu’un autre objectif de l’atelier est de leur permettre d’être « des jeunes leaders outillés, des acteurs de changement, et des ambassadeurs de la Paix et de la cohésion sociale ».

L’on note que cet atelier a été soutenu par deux communications. La première a porté sur gestion des rumeurs et la deuxième sur la gestion des conflits intercommunautaires.

Rappelons pour finir que la remise des attestations aux participants a été faite par le Directeur KONAN Kouassi  du MESAD.

Sercom.