Côte d’Ivoire/Prévention : l’ONG AGIS lance une campagne de dépistage du taux d’oxygène dans le sang.

Côte d’Ivoire/Prévention : l’ONG AGIS lance une campagne de dépistage du taux d’oxygène dans le sang.

L’ONG AGIS (Association Graine d’Ivoire et Santé) est une organisation non gouvernementale humanitaire crée en 2013 par le kinésithérapeute Sylla

Docteur Sylla Aboubakar Président de l’Ong AGIS

L’ONG AGIS (Association Graine d’Ivoire et Santé) est une organisation non gouvernementale humanitaire crée en 2013 par le kinésithérapeute Sylla Aboubacar. A but non lucratif, AGIS est spécialisée dans la lutte contre la pneumonie infantile en Côte d’Ivoire.

Dans le cadre du déroulement de son projet « oxygène pour tous » qui est un processus d’approvisionnement des structures de santé en bouteilles oxygène, les responsables de cette structure (AGIS) qui appui le Ministère de la santé et de l’hygiène publique, après avoir offert des bouteilles d’Oxygène et des équipements à certains centres de santé (Yopougon Port-bouet -2, Azito et Niangon Lokoua) se sont retrouvés ce Mercredi 31 mars 2021 au centre commercial PRIMA sis en Abidjan dans la commune de Marcory. Il était question selon le thermes de référence de cette activité de procéder en ce lieu au lancement d’une campagne de dépistage gratuit du taux d’oxygène dans le sang de chacun de nous et aussi sensibiliser la population sur l’importance de l’oxygénothérapie.

Pour le kinésithérapeute, il est important en cette période de la pandémie à Coronavirus de « respecter des mesures barrières afin d’éviter l’hypoxémie qui est une quantité insuffisante d’oxygène dans le sang. Une caractéristique potentiellement mortelle d’une pneumonie très grave résultant d’une insuffisante pulmonaire » a t’il souligné.

Au cours de ce lancement, Dr Ouattara Joseph, Pédiatre au centre Hospitalier universitaire de Treichville et son équipe ont permis au public de découvrir oxygénothérapie. « Ce traitement médical permet d’améliorer l’oxygénation du sang » a fait remarquer le spécialiste « un taux anormal d’oxygène dans le sang agit indéniablement sur différents organes du corps humain » d’où la difficulté de ressortir un symptôme spécifique. Avons-nous noté. D’ailleurs, vu la nécessité de cet élément dans l’organisme humain, le premier responsable de l’ONG AGIS promet mettre le cap sur la plus grande commune d’Abidjan, celle de Yopougon. Quant au projet « oxygène pour tous » il demeure en cours et le rêve de Dr Sylla, c’est « équiper un centre de santé chaque mois en bouteilles d’oxygène et en équipement de dépistage ». Car pour l’Ong AGIS, chaque souffle compte.

Fulgence Konan

Docteur Ouattara Joseph Pédiatre au CHU de Treichville et son équipe en pleine explication et démonstration de l’oxygénothérapie.