SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE / PLANIFICATION FAMILLIALE (SSR /PF) DES ONG IMPLIQUENT LES MAIRES

SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE / PLANIFICATION FAMILLIALE (SSR /PF) DES ONG IMPLIQUENT LES MAIRES

Le consortium plaidoyer communal composé de trois Ong dont  l’Organisation Nationale pour l’Enfant, la Femme et la Famille (ONEF), le  Réseau ivoirien

Le consortium plaidoyer communal composé de trois Ong dont  l’Organisation Nationale pour l’Enfant, la Femme et la Famille (ONEF), le  Réseau ivoirien des Jeunes contre le Sida (RIJES) et de LEADAFRICAINES a  organisé ce Mardi 21 novembre 2017 à l hôtel Tiama sis  Abidjan-Plateau ‘’ un évènement mobilisateur ’’  avec l’appui technique d’EQUILIBRES et Populations.

Cet évènement organisé dans le cadre du Projet : « Mobiliser en faveur des Droits, santé sexuelle et reproductive /Planification Familiale (DSSR/PF), des femmes et des filles »  a enregistré la présence  du District autonome d’Abidjan et des  maires du district d’Abidjan. En clair il s’agit pour ce Consortium d’adresser  un plaidoyer auprès des élus locaux afin qu’ils prennent en compte dans leurs plans et budgets communaux la  santé de la reproduction et la planning familiale. Ce projet est mise en œuvre à titre pilote dans trois communes de Cocody ,Treichville et Yopougon.

Ouvrant la série des interventions Docteur Amani Antoine point focal VIH à la Mairie du plateau et représentant le Maire Akossi Bendjo a rassuré le consortium que la mairie du plateau est résolument engagé au projet car selon le mandataire du premier magistrat du plateau « le maire résident M.Yoboué Angoua a été spécialement commis pour suivre le projet et  Il fera le nécessaire… »

Pour Gogoua Rachel présidente du conseil d’administration de l’Onef et porte parole du consortium, « la population ivoirienne est très jeune, le taux de mortalité est élevé, les avortements en milieu scolaire aussi il est de  notre devoir que des mesures soient prises pour que ces jeunes évoluent dans un environnement sain » d’où cet événement mobilisateur.

Quant à Ouattara Pierrette sous directrice de la lutte contre la précarité et le VIH et représentante du gouverneur du district autonome d’Abidjan elle a réitéré que le district autonome d’Abidjan œuvre déjà et ne trouve point de raisons pour ne pas s’impliquer et militer en faveur de ce projet c’est pourquoi dira la représentante de Robert Beugré Mambé le district autonome d’Abidjan «  jouera sa partition et apportera sa pierre ».

De gauche a droite  doct Amani ,Ouattara Pierette et Mme Rachelle Gogoua

De gauche a droite doct Amani ,Ouattara Pierette et Mme Rachelle Gogoua

Notons que cet événement mobilisateur  constitué de panels entre autre sur l’état des lieux de la SSR en cote d’ivoire avec docteur Zeregbé toh  du programme nationale santé mère enfant (PNSME) et le financement de la santé sexuelle reproductive et PF animé par l’honorable Dougrou s. Augustin du RPCFASCI  s’est achevé par la remise d’une pétition au district autonome d’Abidjan et une exposition photo.

JC PIEKOURA