Santé/ Financement durable de la vaccination. L’immunisation au centre d’atelier

Santé/ Financement durable de la vaccination.  L’immunisation au centre d’atelier

Le centre Africain de recherche sur la population et la  santé (centre APHRC)  en collaboration avec la fédération nationale  des organisations de

Madame Kone Solange Président de la FENOS-CI

Le centre Africain de recherche sur la population et la  santé (centre APHRC)  en collaboration avec la fédération nationale  des organisations de santé de cote d’ivoire (FENOS-CI) organise  un atelier de discutions et d’échanges  le 29  et 30 Mai 2018 au Sofitel hôtel ivoire d’Abidjan-Cocody. Il est question selon les organisateurs de réfléchir sur le rôle potentiellement  transformateur de la société civile dans l’augmentation du financement national pour la vaccination de routine en cote d’ivoire.

Ouvrant la série des allocutions, Koné Solange Directrice exécutive de l’Ong ASAPSU et présidente de la  FENOS-CI reconnait qu’ « en cote d’ivoire, en matière de vaccination, il y’a des freins, des préjugés, des zones inaccessibles et  des rumeurs qui font que la vaccination n’est pas acceptée. Des zones que nous appelons ‘’ zones rouges’’ ou les résultats  ne sont pas atteint en terme  de couverture vaccinale». C’est pourquoi la présidente de cette faitière d’organisations  créée en 2010  se félicite  que le ministère  ai hautement apprécié ce regroupement  pour une bonne coopération. Concernant les vaccins  « l’approvisionnement est régulier et les vaccins sont disponibles  en tant partenaire principal du ministère de la santé et vu la gamme de chaine de froid de haute technicité au centre de stockage, nous n’accepterons pas la rupture » a-t-elle rassuré.

Representant la ministre  Raymonde Goudou Coffie de la santé et de l’hygiène publique, Docteur Bouikalo Kouassi Celestin Directeur Départemental de santé de Gagnoa à rappelé que l’état de cote d’ivoire s’est engagé fortement dans la question de l’immunisation avec des équipements  et des formations. « L’approvisionnement en  vaccin est pérenne, que cette plate forme de la société civile booste la demande.La vaccination est une mesure de santé publique très efficace, nous avons  11  maladies évitables par la vaccination. Que la population s’approprie  la vaccination » a souhaité le débarquant de la région du Goh.

Soulignons que  cet  atelier de réflexion et de partage permettra d’obtenir un impact plus important avec le plaidoyer de la société  civile et  d’identifier les domaines ou davantage de capacité est nécessaire pour faire avancer le programme de vaccination.

Prennent part aux travaux , le Directeur coordinateur du programme élargi de vaccination le  professeur Ekra Daniel et  Desiré  Kouamé responsable des Ong au Ministère de la santé et de l’hygiène publique.

JC PIEKOURA