PLANIFICATION FAMILIALE, SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE LE PMESMECI CONFIRME SON ENGAGEMENT

PLANIFICATION FAMILIALE, SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE LE  PMESMECI CONFIRME SON ENGAGEMENT

La cours du palais de la chefferie du  village d’Anan dans la commune de Bingerville à connue  une animation sans précédent ce samedi 10 Mars 2018, et

La cours du palais de la chefferie du  village d’Anan dans la commune de Bingerville à connue  une animation sans précédent ce samedi 10 Mars 2018, et pour cause, le réseau des professionnels de medias engagés pour la santé de la mère et de l’enfant en cote d’ivoire (PMESMECI) y organisait la 3em édition de sa traditionnelle journée de sensibilisation sur la santé de la mère et de l’enfant.

En partenariat avec Agir pour la planification familiale (Agir PF) Projet piloté par Engendrer health, et le soutien de pathfinder international,  cette troisième édition avait pour thème « Planification Familiale, relayons pour la santé de la mère et de l’enfant ». Vu qu’en cote d’ivoire selon l’EDS 2012 le taux de mortalité maternelle est de 614 décès  pour 100000 naissances vivantes, des décès  liés selon le  président  du PMESMECI Jean Claude PIEKOURA  à  des  causes divers  parmi lesquelles le  déficit de communication, les pesanteurs sociales ,le manque d’informations ,les mauvais comportements ou tout simplement  l’ignorance. « C’est ce  qui justifie le thème de cette 3em édition » dira t’il. Avant d’inviter la presse dans son ensemble à  accompagner le programme national santé mère  enfant (PNSME) afin que la cote d’ivoire connaisse une réduction drastique du taux de mortalité maternelle néonatale et infantile par l’adoption de la planification familiale.

Le premier adjoint au maire AKOSSO Koutouan Benjamin  fils et cadre du village et par ailleurs parrain de l’activité  à témoigner son soutien au PMESMECI. « Votre combat est noble, vous méritez  qu’on vous soutienne, merci d’être venu à Anan, merci de sauver nos mamans, merci de contribuer ainsi à la réduction de la mortalité maternelle en cote d’ivoire » a-t-il avancé.

Soulignons que cette journée a vu une projection de film sur les dangers liés au non espacement des naissances et  une séance de  consultation gratuite a été offerte aux femmes du village  par les sages femmes de l’hôpital général de Bingerville.

Zagba Jean