Journée mondiale de la tuberculose. La maladie toujours préoccupante.

Journée mondiale de la tuberculose. La maladie toujours préoccupante.

La ville d’Adiaké a été choisie cette année par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour la célébration de la Journée mondiale de lutte

La ville d’Adiaké a été choisie cette année par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose en Côte d’Ivoire dont le thème cette année est : “C’est le moment”

S’exprimant samedi à la place de l’indépendance en présence du représentant de l’OMS Jean Vianney Yaméogo et des autorités administratives et coutumières locales, le ministre Aka Aouélé Eugène a souligné l’importance de cette Journée, notant qu’après les nombreux efforts des gouvernants, la situation reste toujours préoccupante.

Cinq mille personnes meurent par jour du fait de cette maladie dont 25% sur le continent africain, a-t-il affirmé. Pour mettre fin à cette maladie, le gouvernement doit prendre des mesures fortes à travers une politique sociale, a-t-il poursuivi, demandant aux populations de se faire dépister après une toux de deux semaines.

Le ministre a rappelé que l’accès au test rapide est gratuit. “Aujourd’hui, la tuberculose est une maladie qui se guérit au bout de six mois si tu bois tes médicaments régulièrement”, a-t-il rassuré.

JC Piekoura.

ène publique pour la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose en Côte d’Ivoire dont le thème cette année est : “C’est le moment”

S’exprimant samedi à la place de l’indépendance en présence du représentant de l’OMS Jean Vianney Yaméogo et des autorités administratives et coutumières locales, le ministre Aka Aouélé Eugène a souligné l’importance de cette Journée, notant qu’après les nombreux efforts des gouvernants, la situation reste toujours préoccupante.

Cinq mille personnes meurent par jour du fait de cette maladie dont 25% sur le continent africain, a-t-il affirmé. Pour mettre fin à cette maladie, le gouvernement doit prendre des mesures fortes à travers une politique sociale, a-t-il poursuivi, demandant aux populations de se faire dépister après une toux de deux semaines.

Le ministre a rappelé que l’accès au test rapide est gratuit. “Aujourd’hui, la tuberculose est une maladie qui se guérit au bout de six mois si tu bois tes médicaments régulièrement”, a-t-il rassuré.

JC Piekoura.