Côte d’Ivoire / Santé sexuelle et reproductive. Après Abidjan, la caravane « Entre Nous » de PSI sensibilise à Yamoussoukro.

Côte d’Ivoire /  Santé sexuelle et reproductive. Après Abidjan, la caravane « Entre Nous » de PSI sensibilise à Yamoussoukro.

La cour de l’université Nord Sud située à petit Bassam dans la commune de port-bouët a connu une animation digne des plus grands événements ce samedi

La cour de l’université Nord Sud située à petit Bassam dans la commune de port-bouët a connu une animation digne des plus grands événements ce samedi 16 Novembre 2019.Et pour cause, Population Service International Côte d’Ivoire (PSI-CI) dans le cadre de la caravane « Entre nous » pour ses projets MA VERICK et IGNITE, y a marqué un arrêt pour rencontrer, informer et sensibiliser les jeunes filles de 15 à 25 ans sur leur santé sexuelle.

En effet ,lancée le samedi 12 Août dernier à l’espace Event à Cocody, la caravane « Entre Nous » initiée par l’Ong Américaine PSI Côte d’Ivoire  a pour but d’informer chaque jeune fille sur sa santé sexuelle afin d’éviter les grossesses précoces qui entravent  leur réussite scolaire.

Venues très nombreuses à cet effet, ces jeunes filles après la présentation des méthodes contraceptives  par les sages femmes et ‘’grandes sœurs’’ ont eues droit à une séance de sport avec le  fitness (étirements en musique), la Zumba , la danse et la natation « ce sont des activités qui constituent des avantages pour la santé » dira Jean Sébastien  Kouamé manager communication et marketing à PSI-CI. Aux nombres des méthodes contraceptives présentées, le DIU (Dispositif Intra- Utérin), la pilule contraceptive, les implants contraceptifs, le préservatif masculin, l’abstinence et autres « l’engouement est réel et nos sages femmes sont débordées » reconnait le manager Sébastien. Il est à noter que ces jeunes filles ont également  profité des conseils de la sage femme Gaby sur des questions particulières et même sur des questions liées à des rapports à risques déjà consommés « les sages femmes ont mis ces jeunes filles en confiance et elles se sont exprimées car elles sont sur la page face book mais elles  avaient besoin de parler à quelqu’un » renchérit  notre interlocuteur.

Interrogées , quelques  filles ayant participé  aux activités du jour se disent très satisfaites et trouve l’initiative de la caravane « Entre Nous » de PSI-CI instructive et très enrichissante

Rappelons que c’est un sentiment global de satisfaction difficilement dissimulable que dégageait les visages des organisateurs au vu de l’arrivée massive des jeunes filles de 15 à 25 ans dans la cour de cette université  au moment ou notre équipe de reportage quittait les lieux. La prochaine escale de la caravane « Entre Nous »: Yamoussoukro

J C Piekoura