Côte d’Ivoire/Assises des masseurs et kinésithérapeutes. L’importance du métier dans notre système de santé mis au grand jour.

Côte d’Ivoire/Assises des masseurs et kinésithérapeutes. L’importance du métier dans notre système de santé mis au grand jour.

L’Association Ivoirienne des Masseurs et Kinésithérapeutes de Côte d’Ivoire (AIMK) organise ses assises les 15 et 16 juillet 2021                     

L’Association Ivoirienne des Masseurs et Kinésithérapeutes de Côte d’Ivoire (AIMK) organise ses assises les 15 et 16 juillet 2021                                       à la salle des conférences du centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville. Cette première édition a pour thème : « kinésithérapie en côte d’ivoire, acquis, défis et perspectives ».

Selon le président Diabagaté Soualio de l’AIMK, Il est question pour sa corporation de marquer un arrêt après plus de cinquante ans d’existence pour faire un bilan et se projeter dans le futur. Selon lui, plusieurs actions ont été menées pour la valorisation du métier de kinésithérapeute en Côte d’Ivoire. Ces actions ont abouti à la création de l’école de kinésithérapie situé au sein de l’Institut National de la Formation des Agents de  Santé (INFAS) qui a ouvert ses portes depuis 2010 et a permis de former plus de 200 kinésithérapeutes disséminés partout sur l’étendue du territoire national. « Ces assises sont une occasion de formation au métier de la kinésithérapie mais aussi de faire connaitre notre vision à court, moyen et long terme pour notre association » a dit le président de l’AIMK. Pour concrétiser cette vision, il sollicite de l’aide du ministère de tutelle et des partenaires techniques et financiers. Une doléance à laquelle le représentant du Ministre a apporté des éléments de réponse. Prof Soro Kountélé, le Directeur de cabinet Représentant le Ministre de la santé de l’hygiène et de la couverture maladie universelle a exprimé le soutien de son ministère à cette association vu son importance dans le système sanitaire « Nous sommes conscient de l’importance des masseurs et kinésithérapeute dans la prise en charge et dans l’offre de soin de nos patients » a fait remarquer l’envoyer du Ministre Dimba pierre. Sur sa lancée, l’orateur a fait savoir qu’une réforme hospitalière en cours d’adoption permettra une prise en compte des structures marginalisées du système de santé.

Soulignons qu’était présent outre le manager du programme réadaptation du CICR de l’Afrique de l’Ouest, Mme Cathérine Morvan mais également madame le député de Bouaké. Tous ont exprimé et justifié leur désire d’accompagner l’AIMK.

JC Piekoura