Côte d’Ivoire /Santé Oculaire. La maladie du glaucome au cœur d’une Conférence Publique.

Côte d’Ivoire /Santé Oculaire. La maladie du glaucome au cœur d’une Conférence Publique.

L’organisation non gouvernementale dénommée ‘’Association des Personnes Atteintes de Pathologie à Cécité Evitable en Côte d’Ivoire ‘’ en abrégé APAPCE

L’organisation non gouvernementale dénommée ‘’Association des Personnes Atteintes de Pathologie à Cécité Evitable en Côte d’Ivoire ‘’ en abrégé APAPCE-CI a organisé une conférence publique d’échange ce Mercredi 23 septembre 2020 à l’unité des soins d’Ophtalmologie-Pédiatrie du CHU de Treichville. Il était question selon les responsables de cette Ong qui lutte contre les maladies oculaires de tirer le voile, mieux faire connaitre mais surtout sensibiliser le public sur les conséquences du glaucome, cette maladie chronique de l’œil provoquée par la destruction progressive des fibres du nerf optique et conduisant à la perte de la vue.

A travers le thème « L’importance de la chirurgie du glaucome » le conférencier du jour, Docteur Agré Jérémie, Médecin Ophtalmologue au centre d’ophtalmologie Siloam, a montré à l’assemblée, la nécessité de la chirurgie pour les patients atteints de cette maladie. « La maladie est causée par une montée de la pression oculaire dans l’œil. Une augmentation de pression qui est le résultat d’une obstruction du filtre d’évacuation du liquide intraoculaire » a-t-il expliqué avant d’ajouter « la chirurgie ne guérit pas le glaucome mais empêche le progrès de la maladie jusqu’à la cécité (l’absence de vision d’un ou des deux yeux) »

Selon le Docteur Nean Kouya l’Ophtalmologue et président de l’Ong APAPCE-CI, le glaucome est une « maladie peu connue du grand public » a-t-il fait remarqué. Et pourtant l’une des pathologies responsables de la cécité en Afrique d’où le slogan ‘’ Glaucome en Afrique, un drame silencieux’’.

Soulignons qu’au cours des cette conférence, des témoignages de personnes présentes et atteintes de la maladie suivis d’échanges ont permis de noter aux dires du conférencier que les des dégâts causés par le glaucome peuvent être limités en cas sur la prise en charge rapide du malade par un médecin. D’où la nécessité de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. « C’est un suivi qui se fait à vie » a dit Docteur Agré Jeremie.

Retenons que l’Ong APAPCE-CI, a vu le jour en cette année 2020 et elle entend selon son secrétaire général Amian Yapi Laurent lutter et sensibiliser contre toutes les maladies se rapportant à l’œil.

JC Piekoura. (PMESMECI)