Côte d’Ivoire-Santé /Education sexuelle complète et mise en œuvre du « projet Educasso » . L’appui des journalistes sollicité lors d’un atelier.

Côte d’Ivoire-Santé /Education sexuelle  complète et mise en œuvre du « projet  Educasso » . L’appui des journalistes sollicité lors d’un atelier.

Un atelier d’information et de sensibilisation sur l’éducation complète à la sexualité en côte d’ivoire s’est tenu au profit des journalistes ce mercr

Un atelier d’information et de sensibilisation sur l’éducation complète à la sexualité en côte d’ivoire s’est tenu au profit des journalistes ce mercredi 17 Juillet 2019 à l’espace Manvy sis à Abidjan Angré 7ème  tranche. Organisé par l’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) et la Mission des jeunes pour l’Education, la Santé, la Solidarité et l’Inclusion (MESSI),cet atelier qui a bénéficié de l’appui technique de l’ONG Sénégalaise RAES et l’ONG française Equilibres et populations avait pour but selon les organisateurs d’informer et  sensibiliser les  professionnels de medias dans la prise en compte de l’éducation complète à la sexualité dans les programmes scolaires de la Côte d’Ivoire et cela à travers le projet Educasso.

Présente à cet atelier, Agathe Blanc épouse Kamissoko, chargé de projet à l’association des femmes juristes de Côte d’Ivoire a précisé que « Educasso » est un projet de plaidoyer mise en œuvre par l’AFJCI et L’ONG MESSI : « L’objectif, c’est introduire l’éducation complète à la sexualité dans les programmes scolaires à travers trois stratégies. Le renforcement des capacités, la mobilisation sociale et le plaidoyer à l’endroit du décideur » a dit en substance la juriste qui souhaite l’intégration de l’éducation complète à la sexualité au Cafop afin « d’outiller suffisamment les enseignants sur la thématique » a-t-elle ajouté.

Quant à Bamba Laciné, Directeur de la pédagogie et de la formation continue au ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, par ailleurs point focal éducation complète à la sexualité, Il a reconnu que cette nouvelle thématique est un enjeu important pour la côte d’ivoire ce qui permettra de lutter contre les grossesses en cours de scolarité et contribuera au bien être de la jeunesse.

Soulignons qu’au cours de cet atelier dont la coordination a été assurée par Thapé Marie Laure Tohouri, responsable programme de l’ONG MESSI, de nombreux thèmes ont été développés par différents panélistes parmi lesquels madame Coulibaly épouse Haidara Téné Natogoma, Coordinateur du projet O3  à l’Unesco qui a adressé la question de la compréhension commune de l’Education Complète à la Sexualité.

JC Piekoura

Atelier d’information et de sensibilisation des journalistes sur l’éducation complète à la sexualité (projet Educasso) . Photo de famille à la fin des travaux