Cote d’ivoire/ Planification familiale . Atteinte du taux de prévalence de 36% d’ici 2020 Docteur Kouassi Emilieme « Notre rêve est devenu réalité »

Cote d’ivoire/ Planification familiale . Atteinte  du taux de prévalence  de 36%  d’ici  2020 Docteur Kouassi Emilieme « Notre rêve est devenu réalité »

Les lampions se sont éteints ce 26 Avril 2018  sur l’atelier de  validation du micro  plan de communication de masse sur la planification familiale qu

Les lampions se sont éteints ce 26 Avril 2018  sur l’atelier de  validation du micro  plan de communication de masse sur la planification familiale qui à commencé  deux jours plus tôt  à Grand Bassam à quelques encablures d’Abidjan. Ouvert par le professeur et directeur général de la santé  N’Cho Dagnan Symplice, cette atelier avait pour objectif de valider de façon consensuelle  avec toutes les parties, structures et partenaires qui adressent la question de la planification familiale, un micro plan de communication de masse 2018 afin que la cote d’ivoire respecte  son engagement  d’atteindre le taux de prévalence de 36%  d’ici  2020.

La Directrice coordinatrice du programme national santé de la  Mère et de l’enfant (DC-PNSME) Kouassi Emilienne (au centre)  à la  fin des travaux a rassuré : « avec les résolutions obtenues au cours  de  cet  atelier, notre rêve devient en partie une réalité ». La patronne du programme mère enfant  a néanmoins  souhaité que tous les acteurs jouent leur partition afin de «  concrétiser »  les engagements pris tant au niveau national qu’international «Nous avons pris des  engagements , engagements  renforcées   depuis  2015 lors de la réunion annuelle du partenariat  de Ouagadougou  et  à la revue à mi-parcours de l’initiative familly planning 2020 en juillet 2017 à Londres ,nous sommes donc dans la phase d’accélération de ces initiatives »  a-t-elle rappelé.

Madame Balogoun Yvanne Présidente de l’atelier.

Soulignons que cet  atelier dont la synthèse des travaux validés a été présentée  par docteur Zeregbé toh était placé sous la présidence et la direction de Madame Balogoun Yvanne  du ministère du plan et de développement (office national de la population) qui face à la presse a déclaré « Nous avons des raisons d’être optimiste ».

JC PIEKOURA

Docteur Zeregbé Tho lors de la présentation de la synthèse des travaux.