Communication et Medias/Le document de politique nationale élaboré.

Communication et  Medias/Le document de politique nationale élaboré.

Durant trois  jours (les  17,18 et 19 Octobre 2018), les principaux acteurs du monde de la communication en Côte d'Ivoire se sont retrouvés dans le ca

Durant trois  jours (les  17,18 et 19 Octobre 2018), les principaux acteurs du monde de la communication en Côte d’Ivoire se sont retrouvés dans le cadre d’un atelier  technique   à N’sa hôtel de Grand Bassam.  A l’initiative du ministère de la communication et des médias. Ces experts avaient pour mission l’élaboration d’un document cadre  afin de définir pour les cinq prochaines années (2018-2023), une politique nationale de la communication et des médias  dénommée  PONACOM 2018-2023. Au  sortir de cet atelier, le ministre Sidi Touré a exprimé sa satisfaction « Il y a deux jours, je présidais  l’ouverture de cet atelier et j’avais émis le vœu d’espérer l’élaboration d’un document cadre structurel de la transformation profonde de notre secteur. Au moment  où je m’apprête à clore les travaux, je peux  estimer que ce vœu a été réalisé au vu de la qualité de vos travaux »dira t’il. Concernant le financement publique à accorder à la presse comme aide pour mieux se structurer  et devenir plus professionnelle le ministre dira « C’est une position que je partage .Et l’état continuera à aider les médias mais à la seule condition que les critères  d’excellence soient respectés conformément  aux textes en vigueur et en prenant en compte les missions de service public des acteurs institutionnels ».

Participant à cet atelier , le secrétaire  général du syndicat national de la presse privée de Côte d’Ivoire (SYNAPP-CI) Guillaume Gbato s’est félicité de l’existence de ce document cadre « cela fait plus de vingt ans que nous nous battons pour un secteur des médias viable socialement responsable et  qui permet aux travailleurs de s’épanouir avec des conditions de travail optimales ,c’est une boussole pour orienter le gouvernement dans sa politique dans le secteur des médias » a dit guillaume gbato. Quant à Evelyne Déba ,chargée  de communication du bureau de l’Unesco à Abidjan ,elle a rappelé que cela fait parti des missions de son organisation de promouvoir la liberté d’expression et la liberté de la presse et  « ce processus va aboutir à l’élaboration et à la mise en place de cette politique de communication et des médias qui sera une véritable boussole d’intervention des bailleurs et des partenaires techniques et financiers  et donc de l’Unesco en cote d’ivoire » précise t’elle

L’on note que le document de politique nationale élaboré  révèle  cinq stratégies  à savoir  celle du développement de la presse ,de l’audiovisuel, des nouveaux médias ,de la communication publique et celle de porte-parolat.

JC Piekoura

photo de famille après la clôture des travaux