Bingerville/ Litige foncier. Accusé, le Maire Issouf DOUMBIA monte au créneau et clame son innocence.

Bingerville/ Litige foncier. Accusé, le Maire Issouf  DOUMBIA monte au créneau et clame son innocence.

« Je ne connais même pas la parcelle qui est à la base de ce litige », « J’étais en Europe quand les faits se sont déroulés »,  «  Je ne me reco

« Je ne connais même pas la parcelle qui est à la base de ce litige »,

« J’étais en Europe quand les faits se sont déroulés »,

 «  Je ne me reconnais pas dans ces faits ».

 « On m’accuse à tort ».

Morceaux choisis de l’intervention du maire Issouf Doumbia lors du point de presse tenu ce lundi 03 Février 2020 dans les locaux qu’il dirige depuis la dernière élection municipale. En effet, un litige foncier oppose depuis quelques semaines la famille Lokpo du village d’Adjamé Bingerville au village Achokoi. Litige au sujet d’une parcelle de 48 ha qui appartiendrait  à la Famille Lopko et que le maire aurait arraché et attribué au village d’Achokoi. Faux martèle le mise en cause qui dénonce une cabale montée de toutes pièces et ourdi contre sa personne. « Je suis victime tout comme le président de la république de dénigrements et d’injures sur les réseaux sociaux, sur face book, le parquet général a ouvert une enquête pour situer les responsabilités » a déclaré le nommé Dougou.

Soulignons que cette conférence de presse s’est tenue en présence des représentants des factions en conflit ainsi que des responsables de la société ASSAMAD engagée par le village d’Achokoi pour le lotissement de la parcelle  concernée et ceux de la société BAPCI contactée par la famille Lopko pour exploitation du même lopin. Affaire à suivre donc !

Fulgence Konan