2ème édition de la journée mondiale de la contraception ; une table ronde ouvre les festivités

2ème édition de la journée mondiale de la contraception ; une table ronde ouvre les festivités

« Jeunesse et contraception pour l’émergence de la cote d’ivoire » tel est le thème retenu pour la célébration de l’édition 2017 de la journée mondial

« Jeunesse et contraception pour l’émergence de la cote d’ivoire » tel est le thème retenu pour la célébration de l’édition 2017 de la journée mondiale de la contraception prévue pour le 26 septembre de chaque année.
En prélude aux festivités de la deuxième édition de cette journée en cote d’ivoire qui se déroule à Bouaké ,une table ronde à été organisée ce lundi 25 Septembre 2017 au Ranhôtel par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique à travers le Programme National de la Santé de la Mère et de l’Enfant (PNSME) en collaboration avec les partenaires techniques et financiers et les Organisations Non Gouvernementales que sont l’USAID, UNFPA , MEDECIN DU MONDE, AIMAS, AIBEF, PSI, AGIRPF, BAYER,PATHFINDER INTER,CARE INTERNATIONAL PSI et HP+.
Il s’agissait selon les initiateurs à travers cette table ronde d’initier des plaidoyers pour faire comprendre aux leaders d’opinion, aux guides religieux aux chefs de communauté et aux présidents des associations de femmes et de jeunes l’importance de se mobiliser et d’investir dans la planification familiale (PF).
Selon Lagouth Ruffin Secrétaire général de la mairie de Bouaké représentant le maire Djibo Nicolas « Bouaké est la première commune à véritablement s’impliquer dans la planification familiale » a-t-il lancé. Au nom des partenaires docteur Thiam Marguerite de HP+ dira « Aujourd’hui en Cote d’Ivoire trois (03) femmes meurent toutes les deux(02) heures à cause des accouchements, il n’est donc plus à démontrer qu’une bonne maitrise de la fécondité, une procréation responsable à travers la promotion et l’accès aux produits de la PF sont très importantes ».
Notons que cette table ronde s’est déroulée en présence du docteur Kouakou Kouadio Directeur Départemental de la sante de Bouaké Sud qui représentait à cette effet le directeur régional (DR) de la santé de Bouake. Le représentant du DR a partagé avec l’auditoire sa vision qui est « que la planification soit bien comprise et que les décisions éclairées de mobilisation sociale et de ressources soient prises pour le bien être de notre jeunesse et de nos femmes ».
Soulignons que l’édition de Bouaké enregistre la présence des réseaux RCPFACI (le Réseau des Champions en Plaidoyer pour le Financement Adéquat de la Santé) que dirige docteur Dougrou Sahoue et le réseau des Professionnels des Médias Engagés pour la Santé de la Mère et de l’Enfant en Côte d’ivoire (PMESMECI).
JC PIEKOURA